Chapais Bernard

Chapais Bernard

Bernard Chapais est un anthropologue canadien. Professeur retraité de l’Université de Montréal (Canada), il est l’un des plus grands primatologues-anthropologues du Québec. Formé en biologie et en anthropologie, Bernard Chapais est un spécialiste des macaques et du comportement des primates. Aujourd’hui, ses recherches portent sur la contribution de la primatologie...
Relocalisations et résilience autochtone

Relocalisations et résilience autochtone

Ce numéro spécial de la revue Recherches amérindiennes au Québec (41, 2-3, 2011) aborde les phénomènes de relocalisations forcées dans plusieurs régions des trois Amériques et à des époques différentes en mettant ici l’accent sur la résiliences des peuples concernés. On y trouve des contributions de D. Delâge, F. Laugrand,...
Morantz Toby

Morantz Toby

Toby Morantz is a Canadian Anthropologist. Professor at McGill University (Montreal, Canada), she has taught many courses on contemporary issues regarding Native peoples in Canada, as well as courses on ethnohistory of northeastern North America, history of native peoples in Canada, introductory anthropology, North American anthropology, theory and ethnography, legal...
Paradis Louise

Paradis Louise

Louise Paradis est une anthropologue canadienne disparue prématurément le 23 novembre 2017 Professeure à l’Université de Montréal (Canada), elle a enseigné de nombreux cours sur l’archéologie et l’ethnologie mésoaméricaines. Elle a centré ses recherches sur les systèmes de pensée et de représentation et leur dynamisme dans le temps. Louise Paradis...
Nouvelles
Guédon Marie-Françoise. Livre 11. Influences intellectuelles et vie de professeur universitaire

Guédon Marie-Françoise. Livre 11. Influences intellectuelles et vie de professeur universitaire


Guédon Marie-Françoise. Livre 10. Matricultures, systèmes chamaniques et visions du monde

Guédon Marie-Françoise. Livre 10. Matricultures, systèmes chamaniques et visions du monde


Guédon Marie-Françoise. Livre 09. Professeure à l’U. d’Ottawa et à la recherche des sociétés matrilinéaires

Guédon Marie-Françoise. Livre 09. Professeure à l’U. d’Ottawa et à la recherche des sociétés matrilinéaires


Guédon Marie-Françoise. Livre 08. L’interculturel, la différence et la spécificité culturelle

Guédon Marie-Françoise. Livre 08. L’interculturel, la différence et la spécificité culturelle


Guédon Marie-Françoise. Livre 07. Professeure à UBC (Vancouver) et rencontre des Gitskan et des Mosuo en Chine

Guédon Marie-Françoise. Livre 07. Professeure à UBC (Vancouver) et rencontre des Gitskan et des Mosuo en Chine


Guédon Marie-Françoise. Livre 06. Au Musée national de l’homme et sur la côte du Pacifique: la culture, les langues et le relativisme

Guédon Marie-Françoise. Livre 06. Au Musée national de l’homme et sur la côte du Pacifique: la culture, les langues et le relativisme


Guédon Marie-Françoise. Livre 05. Le système de parenté des Athapascans, la Côte-Ouest et le danger de la réification

Guédon Marie-Françoise. Livre 05. Le système de parenté des Athapascans, la Côte-Ouest et le danger de la réification


Guédon Marie-Françoise. Livre 04. Aventure en Alaska avec F. de Laguna chez les Atna

Guédon Marie-Françoise. Livre 04. Aventure en Alaska avec F. de Laguna chez les Atna


Guédon Marie-Françoise. Livre 03. L’anthropologie comme carrefour et voyage chez les Inuit

Guédon Marie-Françoise. Livre 03. L’anthropologie comme carrefour et voyage chez les Inuit


Guédon Marie-Françoise. Livre 01. Comment je suis devenue anthropologue ?

Guédon Marie-Françoise. Livre 01. Comment je suis devenue anthropologue ?

Guédon Marie-Françoise

Guédon Marie-Françoise

Marie-Françoise Guédon est une anthropologue canadienne Elle a été conservatrice au Musée national de l’homme devenu Musée canadien des civilisations (Ottawa), puis professeure en sciences religieuses à l’Université d’Ottawa.
Bouchard Serge. Livre 03. Bernard Arcand, la vie de mercenaire intellectuel et pardon à l’imaginaire

Bouchard Serge. Livre 03. Bernard Arcand, la vie de mercenaire intellectuel et pardon à l’imaginaire